Echos aux 500 ans de la Réforme à la cathédrale des Sts Michel et Gudule

Que font les protestants quand un groupe de jeunes catholiques très conservateurs perturbent le jubilé des 500 ans de la Réforme en récitant bruyamment des prières ? Ils entonnent un cantique joyeux tandis que la police escorte calmement mais fermement les manifestants vers la sortie. Voilà ce qui nous est arrivé le samedi 28 octobre dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles.

Toutefois, après cet incident non violent, le culte s’est déroulé dans le calme et s’est parfaitement placé sous le signe de la collaboration entre les Églises. Le point fort de la cérémonie a été l’échange de livres entre le cardinal De Kesel et le pasteur Fuite. « Dans le passé, nous avons brûlé des livres. Aujourd’hui, nous nous offrons ce qui nous inspire en nous donnant mutuellement des livres. » L’Église catholique s’est instamment présentée comme l’Église qui a non seulement mis sa cathédrale à la disposition des protestants mais également qui, après 500 ans de division, entretient une amitié forte avec eux.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, était également présent. Dans son allocution au Sénat lors du colloque sur les religions, il avait déjà souligné qu’il appréciait le fait que les protestants aient demandé d’utiliser la cathédrale à cette occasion. Toutes les paroles et tous les signes démontraient une appréciation réciproque.

Dans sa prédication, le pasteur Fuite a dit que les protestants de Belgique ont toujours été une minorité dont les membres sont très différents. Toutefois, ces membres sont très engagés dans leur église. Les protestants constituent la branche la plus rationnelle du paysage ecclésiastique. La connaissance de la Bible et la compréhension de la foi sont importantes pour eux. Cependant, il a affirmé que cela ne voulait pas forcément dire qu’ils sont « froids ». Ils sont prêts à s’investir dans la société, surtout pour ceux qui n’ont aucune chance ou aucun droit. L’Église n’existe pas seulement pour elle. Elle est toujours au service parmi les personnes présentes à l’instar de Jésus.

Lire la suite et découvrez le texte de la prédication ainsi que les photos sur protestant.link

Voir aussi : l’article paru sur Cathobel. Et la vidéo d’un fidèle.


NDLR : Le groupe a affirmé ne pas être membre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), contrairement à ce qu’on a pu lire. Dès l’allocution d’accueil, ils ont entonné des ‘Je vous salue, Marie’, à genoux. Le cardinal De Kesel et Mgr Herman Cosijns, secrétaire général de la Conférence épiscopale, leur ont demandé d’arrêter de perturber le culte, mais ils ont persévéré. L’assemblée a alors entonné l’hymne « À toi la gloire », en attendant que la police évacue les contestataires dans le calme. Ces jeunes ont affirmé à Cathobel être ‘de simples catholiques’, bien que leur tract soit ouvertement anti-conciliaire. Un incident regrettable qui rappelle étrangement celui du 31/10 à Notre-Dame des Blancs manteaux (Paris).