Fin de vie : comment les chrétiens arrivent-ils à une décision ? Journée de la Commission Nationale pour l’Oecuménisme

Chers amis,

Nous vous invitons à la journée d’étude et de rencontre annuelle de la Commission Nationale Catholique pour l’Oecuménisme.
Cette année, la journée d’étude aura lieu le samedi 3 novembre 2018 de 9h30 à 16h30 à l’Arsenal, Rue de l’Arsenal à Namur et aura pour thème :

Fin de vie : comment les chrétiens arrivent-ils à une décision ? Défis pour la foi.

Le croyant moyen est largement influencé par la culture laïque environnante dans sa façon de penser et d’agir. En tant qu’Eglises, nous constatons que notre doctrine n’a plus d’impact sur beaucoup de croyants. La sécularisation est un défi commun pour toutes les Églises chrétiennes. Le chrétien moyen est sans défense face à la culture laïque et choisit en faveur de l’euthanasie. Comment pouvons-nous y faire face ?

L’exposé principal sera confié cette année à l’Eglise catholique et au Prof. Dominique Jacquemin de l’Université catholique de Louvain et de l’Université catholique de Lille.

Dans l’après-midi, suivront les points de vue du Protopresbytre Evangelos Psallas, orthodoxe, du Prof. Dr. Th. A. Boer, Professeur d’éthique à la Protestantse Theologische Universiteit et de M. Brendan McCarthy, Conseiller national de l’Église d’Angleterre sur l’éthique médicale et la politique en matière de santé et d’assistance sociale.

Les textes des contributions seront disponibles en français et en néerlandais.

Vous trouverez ici l’ordre du jour et le bulletin d’inscription. Il est également possible de vous inscrire via le lien suivant : https://oikoumene.interdio.be/

 

Dans l’espoir de vous rencontrer ce 3 novembre 2018 à Namur, je vous prie de croire à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Etienne Quintiens                                                                              Peter De Mey

Secrétaire                                                                                          Président

Un zinneke gala au profit des réfugiés

Chères toutes, chers tous,
L’Église du Musée veut s’engager dans l’accueil d’une famille réfugiée en Belgique afin de répondre à sa mission chrétienne. Pour collecter des fonds et vous faire connaître ce projet, le diaconat de l’Église Protestante de Bruxelles-Musée a la joie de vous proposer son

Zinneke Gala, dîner à la rencontre de nos différences
Mardi 19 juin 2018 à 19 heures
dans le cadre exceptionnel de la chapelle royale, rue du Musée 2 à 1000 Bruxelles

Vous êtes cordialement invité·e·s à porter une tenue ou un symbole de votre région d’origine.

Billetterie en ligne : https://www.billetweb.fr/zinneke-gala

Ne perdez pas de temps, les places sont limitées ! 

Pour l’équipe d’organisation,
Cordialement / Met vriendelijke groet
François Thollon-Choquet, diacre
Ouverture du secrétariat : mardi 9h30-17h ; jeudi 13h30-17h ; vendredi 9h30-12h30
Église Protestante de Bruxelles-Musée (Chapelle royale).
Coudenberg, 5 – 1000 Bruxelles.
​Tél : 00 32 ​(0​)2 213 49 40 – www.eglisedumusee.be

PORTES OUVERTES DE L’ÉGLISE SYRIAQUE DE JETTE | EUCHARISTIE, EXPO, CONFÉRENCE ET BUFFET

La Communauté Syriaque Orthodoxe de l’Eglise Sainte Marie Mère de Dieu, située dans la commune de Jette, a la joie de vous inviter à la journée porte ouverte qu’elle organise dans ses locaux.
Celle-ci se déroulera le dimanche 03 juin 2018 et aura pour thème la découverte de notre patrimoine culturel et historique.

Le programme débutera à 8h00 avec l’Eucharistie célébrée selon le rite syriaque orthodoxe.

A partir de 11h00 et jusqu’à 19h, une visite de l’église sera organisée à la suite de laquelle vous pourrez découvrir l’exposition intitulée « Le peuple oublié qui parle la langue de Jésus ». A 14h aura lieu une conférence sur notre patrimoine historique.

Enfin, un buffet vous sera proposé, vous pourrez y déguster des plats traditionnels araméens.
Nous serons ravis de vous y rencontrer très nombreux !

Eglise Syriaque Orthodoxe Sainte Marie Mère de Dieu
Adresse: rue Jacobs Fontaine, 122 B-1090 Bruxelles, Tél & Fax:02/426.28.65
Facebook : Communauté Syriaque de Jette

Les Anglicans célèbrent leurs 200 ans de présence à Bruxelles

Chers frères et sœurs en Christ
L’Eglise Anglicane est en cours de célébrer 200 années de présence dans la Ville de Bruxelles.

Le samedi 9 juin à 16h, une grande chorale réunie des églises anglicanes de la Belgique, du Grand-Duché et des Pays Bas,  chantera l’office anglican de Choral Evensong (les Vêpres) dans  le Temple du Musée (Chapelle Royale) de l’Eglise Protestante de Bruxelles.
Les Anglicans ont célébré leurs cultes dans plusieurs lieux de culte au cours du 19ème siècle; le Temple était un de ces lieux.

Nous espérons fortement qu’en tant que prêtre ou pasteur ou représentant d’une communauté chrétienne dans la ville, vous puissiez célébrer ce culte avec nous
Nous vous demandons de bien vouloir nous dire si vous pourrez y assister afin que nous puissions réserver des places dans le temple.

Nous vous invitons aussi de le faire connaître à vos communautés.

Pour tout renseignement, nous vous invitons à me contacter:
le révérend Chanoine John Wilkinson
Tel. 02/511.71.83
john.wilkinson@holytrinity.be

Photos de la Veillée œcuménique de prière en la Cathédrale des Saints Archanges | 25.01.2018

Le jeudi 25 janvier 2018 s’est déroulée la traditionnelle veillée œcuménique de prière proposée par le Comité Interecclésial de Bruxelles. Les membres de nombreuses dénominations chrétiennes de la ville se sont rassemblés en la cathédrale du Patriarcat œcuménique, pour y vivre un Office de Vêpres rehaussé par trois chorales aux couleurs de l’orthodoxie : byzantine ou polyphonique, grecque ou roumaine.
Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire pour Bruxelles, a assuré la prédication, dans laquelle il a évoqué nombre des enjeux à relever – notamment par les chrétiens – au cœur de la cité. En concluant avec ces mots :  « Au-delà de notre rencontre de ce soir, qu’y a-t-il lieu de faire et d’espérer ? Que tous les doigts de la main jouent ensemble la même partition… en l’occurrence celle de l’Evangile ! Alors on verra la main de Dieu agir avec puissance. Une puissance qui rassemble, qui ré-unit, qui instaure la confiance. Une main qui donne force et courage pour le témoignage en commun. Cette puissance-là est celle de la paix et de la charité. Dans l’unité ».
Parmi les gestes forts de cette veillée, on retiendra le partage de pain bénit, ainsi que les accolades entre membres des différentes Eglises. De petits gestes fort concrets qui ont cristallisé les espérances fraternelles d’hommes et de femmes rassemblées autour du même Christ.

Retrouvez ici le texte complet de son homélie.

Photos : Valentin Zamfir / www.orthodoxia.be
Lien vers l’album : cliquez ici

Vespers in the Week of Prayer for the Unity of Christians (25.02.2018)

Echos aux 500 ans de la Réforme à la cathédrale des Sts Michel et Gudule

Que font les protestants quand un groupe de jeunes catholiques très conservateurs perturbent le jubilé des 500 ans de la Réforme en récitant bruyamment des prières ? Ils entonnent un cantique joyeux tandis que la police escorte calmement mais fermement les manifestants vers la sortie. Voilà ce qui nous est arrivé le samedi 28 octobre dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles.

Toutefois, après cet incident non violent, le culte s’est déroulé dans le calme et s’est parfaitement placé sous le signe de la collaboration entre les Églises. Le point fort de la cérémonie a été l’échange de livres entre le cardinal De Kesel et le pasteur Fuite. « Dans le passé, nous avons brûlé des livres. Aujourd’hui, nous nous offrons ce qui nous inspire en nous donnant mutuellement des livres. » L’Église catholique s’est instamment présentée comme l’Église qui a non seulement mis sa cathédrale à la disposition des protestants mais également qui, après 500 ans de division, entretient une amitié forte avec eux.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, était également présent. Dans son allocution au Sénat lors du colloque sur les religions, il avait déjà souligné qu’il appréciait le fait que les protestants aient demandé d’utiliser la cathédrale à cette occasion. Toutes les paroles et tous les signes démontraient une appréciation réciproque.

Dans sa prédication, le pasteur Fuite a dit que les protestants de Belgique ont toujours été une minorité dont les membres sont très différents. Toutefois, ces membres sont très engagés dans leur église. Les protestants constituent la branche la plus rationnelle du paysage ecclésiastique. La connaissance de la Bible et la compréhension de la foi sont importantes pour eux. Cependant, il a affirmé que cela ne voulait pas forcément dire qu’ils sont « froids ». Ils sont prêts à s’investir dans la société, surtout pour ceux qui n’ont aucune chance ou aucun droit. L’Église n’existe pas seulement pour elle. Elle est toujours au service parmi les personnes présentes à l’instar de Jésus.

Lire la suite et découvrez le texte de la prédication ainsi que les photos sur protestant.link

Voir aussi : l’article paru sur Cathobel. Et la vidéo d’un fidèle.


NDLR : Le groupe a affirmé ne pas être membre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), contrairement à ce qu’on a pu lire. Dès l’allocution d’accueil, ils ont entonné des ‘Je vous salue, Marie’, à genoux. Le cardinal De Kesel et Mgr Herman Cosijns, secrétaire général de la Conférence épiscopale, leur ont demandé d’arrêter de perturber le culte, mais ils ont persévéré. L’assemblée a alors entonné l’hymne « À toi la gloire », en attendant que la police évacue les contestataires dans le calme. Ces jeunes ont affirmé à Cathobel être ‘de simples catholiques’, bien que leur tract soit ouvertement anti-conciliaire. Un incident regrettable qui rappelle étrangement celui du 31/10 à Notre-Dame des Blancs manteaux (Paris).

Europe in troubled waters | Reformation and Reform in Europe today

In the year of the commemoration of 500 years since the Reformation, the conference will discuss which traditions/results/outcomes of the Protestant Reformation might be again of interest today and might be a point of reference in this time of crisis in Europe and linked to the European integration process.

Which aspects of the Reformationcan inspire us in Europe today? Are there lessons to learn for necessary reforms in Europe today?

The conference isorganised by the Chapel for Europe together with the CEC Conference of European Churches and the Brussels Office of the EKD Evangelische Kirche in Deutschland.

www.resurrection.be

500 ans de la Réforme | Culte solennel trilingue à la cathédrale (catholique)

En cette année 2017, la large famille protestante jette un regard en arrière, fait le point et regarde les défis qui se posent à elle pour aujourd’hui et pour demain.
1517- 2017 : 500 années d’existence pour l’Église protestante qui nécessitent un temps d’arrêt et un regard lucide sur son histoire.

Le 31 octobre 1517, Martin LUTHER, alors moine augustin et professeur de théologie biblique à l’Université de Wittemberg, fit connaître ses 95 thèses, dans lesquelles il proclamait le message libérateur redécouvert dans l’Ecriture : l’Evangile le délivre de son angoisse de devoir mériter la grâce et les faveurs de Dieu par des actes et œuvres méritoires. En raison de la grâce de Dieu posée sur sa vie, le croyant est remis debout, pardonné et peut avancer dans la confiance.
Luther met en question certaines pratiques de l’Eglise de son temps, telles le commerce des indulgences, l’autorité du Pape et de la Curie, le sens de l’eucharistie, le culte des saints, qu’il estime incompatibles avec l’autorité de l’Ecriture.
Luther invite au dialogue et au débat sur ces questions. Pour toute réponse, il est excommunié.

L’Eglise en sera ébranlée et l’Europe tout entière se verra secouée.

500 plus tard, l’Eglise protestante unie de Belgique rend grâce pour le chemin parcouru, pour la Parole semée qui ne cesse de germer à nouveau et de féconder les cœurs et les vies, et pour les témoins qui l’ont fait vivre.
Elle reconnaît aussi les erreurs du passé : les tensions, ruptures et violences qui ont jalonné son histoire et l’ont éloignée du message d’amour et de grâce du Dieu libérateur.
Aujourd’hui, l’Eglise de Jésus-Christ doit se garder du triomphalisme et du nombrilisme et chercher à manifester toujours plus ouvertement, dans la diversité de ses confessions, la proclamation centrale du Dieu de l’Alliance : la Grâce.

Le 28 octobre 2017, à 16h, accueillie en la Cathédrale des Saints Michel et Gudule, à Bruxelles, l’Eglise protestante unie de Belgique célèbrera un culte solennel trilingue d’actions de grâce : « Libérés pour … »

La prédication sera apportée par le Pasteur Steven Fuite, président de l’Eglise protestante Unie de Belgique.
La Chorale « Soli Deo Gloria » et Didier Likeng soutiendront les chants de l’assemblée.
L’offrande recueillie ce jour sera destinée à soutenir les projets de « Solidarité Protestante » (www.solidariteprotestante.be ) et du Gustav-Adolf Werk. (www.gustav-adolf-werk.de)

Contacts et informations :  Marian Knetemann Communication comm@protestant.link – +32 479 446983

Dostoïevski le Trépassé ou l’homme souterrain | Conférence

Ecumenical Patriarchate | Holy Metropolis of Belgium | Exarchate of the Netherlands and Luxemburg
“Orthodox Logos”
“Dostoïevski, le Trépassé” ou l’homme souterrain

Jeudi, 28 septembre 2017 à 19h30, Avenue de la Renaissance 40, 1000 Bruxelles
(salle de conférence du couvent des Dominicains)

Orateur : Le Révérend Protopresbytre du Trône Œcuménique Dominique Verbeke