Echos aux 500 ans de la Réforme à la cathédrale des Sts Michel et Gudule

Que font les protestants quand un groupe de jeunes catholiques très conservateurs perturbent le jubilé des 500 ans de la Réforme en récitant bruyamment des prières ? Ils entonnent un cantique joyeux tandis que la police escorte calmement mais fermement les manifestants vers la sortie. Voilà ce qui nous est arrivé le samedi 28 octobre dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles.

Toutefois, après cet incident non violent, le culte s’est déroulé dans le calme et s’est parfaitement placé sous le signe de la collaboration entre les Églises. Le point fort de la cérémonie a été l’échange de livres entre le cardinal De Kesel et le pasteur Fuite. « Dans le passé, nous avons brûlé des livres. Aujourd’hui, nous nous offrons ce qui nous inspire en nous donnant mutuellement des livres. » L’Église catholique s’est instamment présentée comme l’Église qui a non seulement mis sa cathédrale à la disposition des protestants mais également qui, après 500 ans de division, entretient une amitié forte avec eux.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, était également présent. Dans son allocution au Sénat lors du colloque sur les religions, il avait déjà souligné qu’il appréciait le fait que les protestants aient demandé d’utiliser la cathédrale à cette occasion. Toutes les paroles et tous les signes démontraient une appréciation réciproque.

Dans sa prédication, le pasteur Fuite a dit que les protestants de Belgique ont toujours été une minorité dont les membres sont très différents. Toutefois, ces membres sont très engagés dans leur église. Les protestants constituent la branche la plus rationnelle du paysage ecclésiastique. La connaissance de la Bible et la compréhension de la foi sont importantes pour eux. Cependant, il a affirmé que cela ne voulait pas forcément dire qu’ils sont « froids ». Ils sont prêts à s’investir dans la société, surtout pour ceux qui n’ont aucune chance ou aucun droit. L’Église n’existe pas seulement pour elle. Elle est toujours au service parmi les personnes présentes à l’instar de Jésus.

Lire la suite et découvrez le texte de la prédication ainsi que les photos sur protestant.link

Voir aussi : l’article paru sur Cathobel. Et la vidéo d’un fidèle.


NDLR : Le groupe a affirmé ne pas être membre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), contrairement à ce qu’on a pu lire. Dès l’allocution d’accueil, ils ont entonné des ‘Je vous salue, Marie’, à genoux. Le cardinal De Kesel et Mgr Herman Cosijns, secrétaire général de la Conférence épiscopale, leur ont demandé d’arrêter de perturber le culte, mais ils ont persévéré. L’assemblée a alors entonné l’hymne « À toi la gloire », en attendant que la police évacue les contestataires dans le calme. Ces jeunes ont affirmé à Cathobel être ‘de simples catholiques’, bien que leur tract soit ouvertement anti-conciliaire. Un incident regrettable qui rappelle étrangement celui du 31/10 à Notre-Dame des Blancs manteaux (Paris).

Un concert (gratuit) à l’église du Musée pour remercier l’un des fondateurs du CIB !

Il y a presque 50 ans, un petit groupe de personnes dressait l’esquisse d’un lieu qui rassemble les chrétiens issus des différentes Eglises chrétiennes de la ville. Un lieu dans lequel la fraternité, le respect et le service deviennent les fibres d’un tissu urbain enrichi. En 1970, naissait donc le Comité Interecclésial de Bruxelles (CIB), école du dialogue et lieu où se facilitent les contacts, se déploie la richesse de nos diversités, dans un élan d’unité qui ne peut que contribuer au vivre-ensemble.

Parmi les artisans de ses premières heures, une personne dont le charisme a permis que pareille expérience soit inscrite dans la durée…
Afin de remercier Mr Philippe Chevalier pour son intuition, son implication au sein du CIB, et pour ses très nombreuses années au service de l’Evangile,
Vous êtes chaleureusement invités à participer au concert organisé en son honneur :

Le 17 juin 2017 à 15h30, Eglise du Musée, Place du Musée 2, 1000 Bruxelles
Au programme
Quatuor de Clarinettistes Clarnival, composé de jeunes musiciens issus du Conservatoire de Bruxelles

Entrée libre
Drink convivial à l’issue du concert

Plusieurs autorités ecclésiales nous feront la joie de rehausser cet événement de leur présence.

Informations
Diacre François Thollon-Choquet : 02 213 49 40 – secretariat@eglisedumusee.be

L’émission ‘Belgique, artisans de paix’ et la veillée de prière de ce lundi 28/03 à revoir en ligne

Belgique, artisans de paix

Le deuil national des Belges, durement éprouvés par la violence aveugle des attentats, coïncide avec les jours saints de la Passion.
KTO proposait jeudi soir une édition spéciale en direct de Bruxelles, avec une série de reportages et de témoignages, depuis la chapelle de la Résurrection – chapelle catholique à orientation œcuménique, située au cœur du quartier européen de Bruxelles. Lieu de communion, de prière et de silence, la Chapelle, confiée aux jésuites, est aussi un lieu d’échange et de dialogue pour tous ceux qui sont engagés dans la construction européenne.

Il s’agissait naturellement de permettre l’expression des réactions aux tragiques événements, en particulier celles des responsables religieux, réunis dans le deuil et appelés à récuser ensemble de manière forte l’instrumentalisation du nom de Dieu, dans un contexte où les religions sont régulièrement soupçonnées de favoriser la haine et la violence. Il s’agissait aussi de tenter de comprendre en vérité la situation à laquelle nous sommes confrontés, d’imaginer comment y faire face sans céder à la haine. Quel peut être le rôle de l’éducation ? Quels problèmes spécifiques l’Islam affronte-t-il aujourd’hui ? Les états modernes doivent-ils rechercher davantage ou moins de transcendance ? Comment les croyants peuvent-ils et doivent-ils être instruments de paix dans une société laïque ?

Sur le plateau de KTO sont intervenus :

  • Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles responsable du vicariat de Bruxelles, vice-Président de la COMECE (Commission des Épiscopats de la Communauté européenne).
  • Salah Echallaoui, président du Conseil Exécutif des Musulmans Belges
  • Philippe Markiewicz, Président du Consistoire Central des Juifs de Belgique.

A la veille du Vendredi Saint, la question se posait tout spécialement aux chrétiens de savoir comment vivre ces événements en demeurant tournés vers l’espérance de Pâques. Ont aussi participé à cette émission M l’Abbé Benoît Carniaux, Père Abbé de l’Abbaye de Leffe.

Une émission à revoir ci-dessous.

 

A revoir également, la veillée de prière de ce Lundi.

Le 07/09/2015 – Célébration œcuménique pour la Création

Chaque année, à partir du 1er septembre (premier jour de l’année liturgique orthodoxe) au 4 octobre (fête de Saint François d’Assise, saint patron des animaux et de l’environnement), les Eglises chrétiennes sont appelées à participer à un « Temps pour la création ». Une invitation mondiale et œcuménique relayée notamment par le Conseil Œcuménique des Eglises.

De son côté, le pape François a tout récemment souhaité apporter son soutien à cet élan, en instituant une journée de prière commune des chrétiens pour la sauvegarde de la Création : elle sera célébrée le 1er septembre, et ce chaque année. Dans une lettre d’indiction adressée au cardinal Turkson président du Conseil Pontifical Justice et Paix et au cardinal Koch, président du Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, le Pape François explique son désir de répondre positivement à une demande qui avait été formulée par le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée.

ecokerkDans le cadre de ce temps pour la Création, et à l’approche de la Conférence sur le Climat des Nations Unies qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre,
une célébration œcuménique aura lieu le lundi 7 septembre 2015 à 19 h à la Cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles.

Proposée par l’Eglise Catholique , Eglise Protestant Unie en Belgique (EPUB), l’Eglise Orthodoxe en Belgique, et l’Eglise Anglicane en Belgique, elle accueillera comme célébrants Mgr Joseph-André Léonard, le Pasteur Steven H. Fuite (EPUB), le Métropolite Athénagoras (Eglise Orthodoxe), le Chanoine Jack McDonald (Eglise Anglicane).

Bienvenue à tous et toutes !

Avec le soutien de : La Commission Eglise dans la Société de l’EPUB, Broederlijk Delen, Entraide et Fraternité, la Conférence des Eglises Européennes (CEC) et la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE), le Comité Interecclésial de Bruxelles (CIB), le Netwerk Rechtvaardigheid en Vrede, et Ecokerk.

  • Merci de bien vouloir faire connaître cette célébration au sein de vos paroisses et Eglises respectives.
  • Des affiches ‘papier’ A2 sont disponibles auprès de Mr Karel Malfliet (EcoKerk) : karel.malfliet@ecokerk.be

Pour le CIB,
Paul-Emmanuel Biron,
secrétaire.

Le 06/08/2014 – Manifestation pacifique pour la paix au Proche-Orient

Chers frères et sœur en Christ,
Avant tout, nous vous remercions pour votre participation active par votre prière à la Basilique pour soutenir les chrétiens d’Orient et pour la paix au Proche-Orient.

Comme nous vous l’avions annoncé, une manifestation pacifique aura  lieu

Le 6 Août 2014 à 12 h 00

Place du Luxembourg à Bruxelles
Devant le parlement européen pour la paix au Proche-Orient et pour soutenir les chrétiens d’Orient.

C’est une occasion pour nous de porter les souffrances de nos frères et sœurs devant les autorités et l’opinion publique belge par une marche de paix. Venez nombreux pour que nous n’ayons pas du sang sur nos mains par notre silence et notre indifférence. Que lorsque le Seigneur nous demandera où est ton frère ? Qu’as-tu fait ? Nous pouvons répondre non comme Caïn, suis-je responsable de mon frère ? Mais que notre réponse soit en vérité et en acte par notre amour pour eux. Aidons-les en manifestant dans la paix et l’unité de nos églises. Pour que le monde voie la souffrance de nos frères et croie que nous voulons la paix dans l’amour de Dieu et le respect dans la différence. 
Soyons la voix des opprimés, des chrétiens d’Orient qui n’ont plus que la souffrance à vivre sur leur terre.

Que la souffrance des nôtres se transforme en joie et la guerre en paix pour notre Proche-Orient et nos chrétiens en Orient.

Que Dieu vous bénisse et qu’il les garde du Mal.

Invitions toutes les personnes de bonnes volontés et partageons l’information avec tout le monde qui a le souci de la dignité de l’être humaine et le désire de construire un monde de paix. .

Merci pour eux ! Venez nombreux !

Les responsables des Eglises Orientales en Belgique
Arménienne, Assyrienne, Chaldéenne, Copte, Maronite, Melkite, Syriaque,
ainsi que Catholique et Orthodoxe

Echos de la Veillée œcuménique de prière du 23/01/2014

Ce jeudi 23 janvier, le Comité Interecclésial de Bruxelles invitait les chrétiens de la ville à participer à la traditionnelle Veillée oecuménique de prière. Point d’orgue de la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, cette veillée s’est déroulée cette année au sein de la Cathédrale orthodoxe des Saints archanges Michel et Gabriel, à l’avenue de Stalingrad.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour cette célébration, présidée par le Métropolite Orthodoxe Athenagoras de Belgique, aux côtés de l’Archevêque Mgr Simon, de l’Evêque Mgr Maximos d’Evméneia, du Révérend Père Jakov Markovic, du Révérend Père Serge Model, du Révérend Père Panagiotis Moschonas et des diacres Emmanuel Mavrogiannakis et Dusan Markovic, de nombreux fidèles de toutes confessions ont fait le déplacement. Parmi eux, l’Archevêque de Malines-Bruxelles Mgr André-Joseph Léonard et son auxiliaire pour Bruxelles Mgr Jean Kockerols, le nonce apostolique Mgr Giacinto Berloco, le reverend canon Robert Innes, Président du Comité Central du Culte Anglican en Belgique, le pasteur Steven Fuite, président de l’Eglise Protestante Unie de Belgique, le recteur de l’Eglise apostolique arménienne le révérend père Zadik Avedikian, le Chanoine Jack McDonald, Président du Comité Interecclésial de Bruxelles (CIB) et de nombreux autres représentants  des Eglises orthodoxes, catholique, anglicane et épiscopalienne, protestantes, de l’Armée du Salut, etc.

Célébrée en mémoire de Saint Grégoire le Théologien, la veillée, basée sur le modèle des Vêpres orthodoxes, a résonné des Psaumes et des litanies de paix chantés ou cantilés en grec, avant d’offrir aux fidèles des lectures de la Parole tirées du Livre des Proverbes et du Livre de la Sagesse, avant de donner à entendre les versets 1 à 17 du 1er chapitre de la Première lettre aux Corinthiens : Le Christ est-il divisé ? Dans son homélie, Mgr Léonard en a référé au scénario imaginé par Wladimir Soloviev : celui d’une Eglise réunifiée au temps de la parousie. Faudra-t-il attendre ces fins eschatologiques pour que vienne l’Unité visible des Eglises ? Sans pouvoir répondre à la question, Mgr Léonard a souhaité voir le christianisme répondre dès aujourd’hui à une double tentation : celle d’un christianisme sans Christ, fait de ‘valeurs’ plus ou moins évangéliques, et celle de la pensée unique, qui évacuerait du christianisme toute idée culturellement incorrecte…

Après une suite d’intentions confiées à la bienveillance du Seigneur, les célébrants et la chorale ont appelé à ce que la paix de Dieu puisse rejoindre chacun des fidèles présents. Mgr Athénagoras a ensuite béni le pain, avant de clôturer la célébration par le Cantique de Siméon et le Tropaire de Saint Grégoire le Théologien.
En fin de culte, Mgr Léonard, Mgr Athénagoras, le pasteur Steven Fuite et le chanoine Robert Innes ont conjointement signé le renouvellement des statuts de la Concertation d’Eglises Chrétiennes en Belgique , à l’occasion des 25 ans de l’organisation. Un acte qui coïncide avec les 50 ans de la rencontre historique entre Paul VI et le patriarche œcuménique Athénagoras à Jérusalem.

Après le partage du pain, préfiguration de la table à laquelle tous les chrétiens pourront peut-être un jour s’asseoir ensemble, un drink convivial a rassemblé les fidèles ravis de cette célébration lumineuse et solennelle. Comme une image de la maxime désormais célèbre : les murs de la division ne montent pas jusqu’au Ciel.

PE Biron.

Photos : Valentin Zamfir.